Le blog d’une slasheuse

Puisqu’il s’agit, par vanité pure de slasheuse, de se montrer dans un blog, autant avoir des prétentions!

J’en ai cinq.

J’ai voulu d’abord, comme un hommage, consacrer une partie de ce blog au travail d’écriture et de peinture de mon père, parce qu’ils ne sont pas rares ceux qui lisent encore ses romans et beaucoup de ses toiles sont encore accrochées aux murs de quelques maisons de notre région wallonne.

J’ai voulu ensuite faire une compilation des articles que j’ai publiés en tant que traducteur, hispaniste ou expert qualité. Je suis probablement, sans fausse modestie,  la personne en Europe à avoir le plus écrit sur l’outil CAF (Cadre d’auto-évaluation des fonctions publiques) et ces textes peuvent être d’utilité à tous ceux qui abordent une démarche qualité.

Je veux aussi montrer le travail que j’effectue sous mon « nom de pinceaux » – on dit bien nom de plume pour un écrivain, non? – , Amélie Haut.

Et dans la foulée, transmettre ce que j’apprends encore.

Enfin, je veux , d’une certaine façon, reprendre là où je l’avais laissée ma chronique « Alerte aux livres » que j’ai tenue au cours des années 70 et 80 du siècle passé, pendant plus de dix ans, dans les colonnes du journal carolorégien dirigé par René-Pierre Hasquin , « le Métropolitain » – ça rime comme dans une chanson de Nino Ferrer – avant qu’il soit racheté par Le Vif. Mais il ne s’agira plus désormais d’une simple alerte aux livres (coup de cœur,  lecture en cours, impressions…) tous ouvrages confondus. Je veux aussi y ajouter mes alertes de théâtre, d’art, de musique ou d’opinion (pour ce qu’elle vaut!).

Aucune humilité dans tout ceci, c’est évident. Mais le souci de laisser une trace peut-il jamais être humble?

Christine Defoin

 

Publicités